Conférence

LE MANGER POUR CŇíUR*

* expression réunionnaise pour désigner le conte.

Agenda :

Manger pour coeur

(informations des dates à venir prochainement)

Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles.

Pour nourrir cet √©change, Gigi Bigot, conteuse incontournable de ces 20 derni√®res ann√©es, s’appuiera sur sa pratique professionnelle. Elle y abordera sa recherche sur la parole symbolique¬†: son pouvoir et sa cohabitation avec le langage rationnel.
A quoi √ßa sert de raconter des histoires ? Le po√©tique n’est-il qu’√©vasion du r√©el ou offre-t-il √† celui qui parle une place pour √™tre au monde ?
Peut-on témoigner avec un conte ? Pour y répondre, elle rendra compte de son parcours professionnel mais aussi de son travail au sein du mouvement ATD Quart Monde.
Le propos de Gigi Bigot est clair, vivant, √©maill√© d’exp√©riences personnelles et illustr√© d’histoires. Cette rencontre s’adresse √† tous ceux qui pensent qu’on peut vivre “les pieds sur terre et la t√™te dans les √©toiles”. Dur√©e : 1h30

Les mets à la bouche

Pause gourmande. Durée 45 mns

Les mots à la bouche

Contant avec une gourmandise o√Ļ p√©tillent √©motion et malice, Gigi Bigot vous emm√®nera pour un solo de morceaux choisis concoct√©s au gr√© de ses spectacles comme des petits cailloux sur le chemin de la vie. Dur√©e : 1h

Gigi Bigot dit que sans les contes, la terre serait bien trop petite et le h√©ros manquerait s√©rieusement d’envergure¬†! C’est pour √ßa qu’elle raconte des histoires¬†: pour que chacun puisse s’accrocher √† son morceau de lune…

ATTENTION¬†: cette soir√©e est un TOUT. C’est une formule compl√®te, non √† la carte…

Festival des Grandes Mar√©es √† Brest. Edition 2016 - √Čcouter l’interview

Formation

gigi-formationLe conte est un mensonge pour mieux dire la vérité

Pour toute personne ayant déjà une pratique du conte.

Le calendrier ici

Le plus incroyable doit √™tre cr√©dible : c’est l√† tout l’art du conteur !

Dans ce stage, nous mettrons l’accent sur ce qui diff√©rencie le conte de tout autre r√©cit d√®s lors qu’on utilise le langage symbolique propre au r√™ve.
En puisant dans les contes traditionnels, nous ferons r√©sonner leur universalit√©. En observant notre monde contemporain, nous exprimerons notre regard en l’amplifiant gr√Ęce au ¬ę merveilleux ¬Ľ. Comme un coup de projecteur avec des g√©latines de diff√©rentes couleurs selon ce qu’on veut en dire.

Programme

Le po√©tique n’est-il qu’√©vasion du r√©el ou offre-t-il √† celui qui parle une place pour √™tre au monde ?
Voilà la question !
A travers diverses situations de prises de parole, collectives et/ou individuelles, nous exp√©rimenterons le positionnement du conteur. Avant toute chose, nous veillerons √† mettre en images notre r√©cit afin que, quelle que soit sa source, (souvenir, r√™ve, conte, anecdote, √©v√©nement historique) la narration d√©clenche ¬ę un film ¬Ľ dans la t√™te de celui qui l’√©coute.

Le conteur est un traducteur. Il traduit la r√©alit√© en langage imaginaire. Gr√Ęce √† l’imaginaire, il s’implique et exprime d√©sir, d√©sarroi, col√®re, √©motion… Nous essaierons de prendre conscience de ce qu’apporte cette mati√®re proche du r√™ve o√Ļ tout est possible, y compris l’impossible. Attention, le plus incroyable
doit √™tre cr√©dible : c’est l√† tout l’art du conteur !

Ensemble, nous chercherons, nous exp√©rimenterons, nous jouerons comme des enfants et nous serons bien √©tonn√©s des tr√©sors enfouis en chacun d’entre nous.

12 participants maxi - Formation sur deux ou trois jours.